Bradley-Hook

6 chiffres qui éclairent le futur de l'éducation

Un dossier parrainé par ESCP Business School
© Bradley Hook

Fin avril, les 18-24 ans sont 44% à ressentir très fortement l’impact du Covid au quotidien

La crise sanitaire est une épreuve pour tous, mais plus encore pour les 18-24 ans : fin avril, après 1 mois et demi de confinement, ils sont 44% à en ressentir très fortement l’impact sur leur quotidien (vs 36% moyenne population française), ils sont encore 32% en mai, à la sortie du confinement (vs 22% pour la moyenne population).

Au cours des mois qui suivent cependant, cela s’aligne progressivement sur la moyenne population, à mesure qu’ils reprennent une vie sociale « normale » . (source Kantar Baromètre Covid)

Pour 31% des parents, l’école est l’institution la plus importante, en première position devant l’hôpital

©Stanley Morales

L’enjeu de l’école et de l’enseignement est avant tout de préparer l’avenir : en apportant un socle de connaissance, un cadre, en formant des citoyens mais aussi de futurs travailleurs. Ainsi, l’école est l’institution la plus importante pour les Français : placée en n°1 pour 31% des parents, elle se classe devant l’hôpital (18%) et ce, malgré la forte actualité sanitaire. (Étude Kantar Public pour la FCPE, septembre 2020)

66% des parents pensent que l’école se concentre trop sur les connaissances et savoirs théoriques

Alors qu’un des enjeux de l’école est de préparer l’avenir professionnel des élèves et étudiants, la capacité de l’école à créer une connexion avec le monde du travail est le 2ème aspect qui suscite le plus d’insatisfaction chez les parents (après le nombre d’élèves par classe). 43% d’entre eux sont insatisfaits par la place accordée à la découverte des métiers et à l’orientation. Ils ne sont que 54% à penser que l’école délivre des enseignements en adéquation avec les attentes du monde professionnel. 66% pensent qu’elle se concentre trop sur les connaissances et savoirs académiques / théoriques.

©Matthew Henry

Sans surprise, la relation entre l’école et le monde professionnel arrive parmi ce qui doit être amélioré en priorité. (Étude Kantar Public pour la FCPE, septembre 2020)

85% des emplois de 2030 n’existent pas encore, selon le rapport de Dell associé au think tank californien l’Institut pour le futur publié mi-2017

L’école doit faire face à un défi particulièrement important : former aux métiers de demain alors qu’ils n’existent pas encore. Et tout va très vite ! Selon le rapport de Dell associé au think tank californien l’Institut pour le futur publié mi-2017, 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore. L’intelligence artificielle, la robotique, voire la réalité virtuelle s’invitent dans tous les domaines d’activité et transforment les métiers existants autant qu’ils en créent de nouveaux.

La transition écologique favorise aussi la mutation et l’émergence de plusieurs professions. La filière dédiée aux seniors promet de créer des dizaines de milliers d’emplois, notamment dans l’e-santé et la domotique. Et il faudra être formé pour décrocher ce type de jobs, compte tenu de leur technicité.

©Dollar Gill

33% des 18-24 ans déclarent que l’enseignement à distance devrait largement gagner en importance

La crise Covid, sous l’impact du confinement, a largement accéléré la digitalisation de nos activités : l’éducation, à l’instar du travail, ne fait pas exception. Les 18-24 sont 33% à déclarer que l’enseignement à distance devrait largement gagner en importance (vs 24% pour la moyenne population). Ils sont 48% à penser que les réunions à distance suivront la même tendance (vs 39% pour la moyenne population). (Baromètre Covid, août 2020)

Lutter contre les discriminations est 2x plus important pour les 18-24 ans que pour l’ensemble des Français

Les 18-24 sont très sensibilisés aux enjeux environnementaux, comme aux enjeux sociétaux qui font de plus en plus débat (Black Lives Matter, MeToo…). Ces sujets doivent également être au cœur des préoccupations des marques et des entreprises afin qu’elles se soient en accord avec les valeurs et les engagements portés par la jeune génération. C’est à cette condition qu’elles pourront attirer les talents d’aujourd’hui et de demain.

Ces chiffres nous ont été fournis par notre partenaire Kantar.

<< Mutations : « L'enseignement post-Covid, entre continuité pédagogique et révolution numérique »


A suivre : Et Demain Notre ADN L'Emission >>