Paradoxe du Covid-19 : alors qu’au cœur de la crise, leurs audiences ont atteint des niveaux record, les médias subissaient par la même occasion un choc majeur sur leurs recettes, notamment publicitaires.

Le confinement a stimulé comme jamais la consommation médias – parce qu’il rendait les individus « captifs » et disponibles certes, mais aussi demandeurs d’informations et / ou de divertissements. Dans cette situation inédite, les experts s’accordent : face aux réseaux sociaux, les médias ont su renouer le fil d’une confiance jusqu’alors malmenée.

Comme dans de nombreux secteurs, le coronavirus a accéléré la transformation numérique déjà à l’œuvre dans les médias. « De la contrainte, naît la créativité » dit l’adage : et de fait, de nouvelles écritures ont émergé à la faveur de la crise, frugales et agiles.

Tandis que d’autres enjeux – sanitaires, climatiques, sociétaux, politiques – se présentent à nous, et alors que les fake news se propagent aussi vite que le virus, comment les médias peuvent-ils contribuer à nos futurs souhaitables ?

Au cours des prochains jours, nous investiguerons cette question avec de nombreux contributeurs. Et mardi 9 juin, à 12 heures, nous recevrons dans Et Demain Notre ADN L’Emission Corinne Mjeren, Directrice générale du Groupe Les Echos – Le Parisien, avec la participation de Stanislas Seveno, Directeur Conseil chez Kantar. Inscription ici.

Et Demain Notre ADN et Les Echos – Le Parisien investiguent le futur des médias.